Archive for juin, 2012

28 juin 2012

Jeunesse et expérience pour la liste Écolo – L’Avenir 28/06

Écolo Arlon a dévoilé ses 29 candidats, mercredi. Une liste qui vise à doubler ses deux sièges actuels au soir du 14 octobre prochain.

Les 29 candidats de la liste Écolo Arlon, pour les prochaines élections communales, ont été dévoilés, hier mercredi. Comme déjà annoncé, c’est le duo constitué de Romain Gaudron et Françoise Burnet qui en occupe les deux premières positions. Les deux actuels conseillers communaux, Isabelle Champluvier et Jean-Marie Lambert, y figurent respectivement en quatrième et dernière position. La quatrième place de la conseillère communale sortante – qui s’installe en « femme forte » à une place dite « de combat » – témoigne de l’ambition des Verts de doubler leur nombre de sièges (soit en obtenir) au soir du scrutin du 14 octobre prochain. Aux côtés de Jean-Marie Lambert, la conseillère provinciale Brigitte Pétré (en 28e position) et le premier conseiller communal de l’histoire d’Écolo à Arlon, Christian Hallet (27e), pousseront cette liste, renouvelée à 60% par rapport à 2006 (18 nouveaux candidats), composée de 14 femmes et d’une moyenne d’âges de 47 ans (le plus jeune a 20 ans et le plus âgé 67 ans).

Pour sa campagne, Écolo Arlon, qui n’a jamais compté autant de sympathisants et de militants (une centaine), a choisi de reprendre le slogan fédéral du parti « Avec vous ! » pour faire évoluer une ville d’Arlon qu’il trouve trop repliée sur elle-même.

« La force tranquille du paysage politique arlonais », selon Romain Gaudron, développe quatre priorités dans son programme : Arlon commune créatrice d’emploi, Arlon commune où il fait bon vivre, Arlon une commune qui s’engage dans des choix énergétiques durables et Arlon commune gérée en toute transparence et à l’écoute des citoyens. Ce programme, déjà établi dans les grandes lignes, sera présenté officiellement après avoir été validé par tous les militants de la locale.

1. Romain Gaudron, 25 ans, Arlon, Assistant parlementaire, ancien président de la FEF, Conseiller CPAS

2. Françoise Burnet, 55 ans, Arlon, professeur Haute École HENALLUX

3. Marc Antoine, 67 ans, Frassem, animateur retraité Maison de la Culture Arlon

4. Isabelle Champluvier, 46 ans, Arlon, dentiste, Conseillère communale

5. Jérôme Goedert, 28 ans, Arlon, employé de Banque, ancien animateur mutualités Jeunesse et santé

6. Sylvie Grawez, 55 ans, Arlon, infirmière à domicile, bénévole aux magasins du monde Oxfam

7. Morad Laqlii, 39 ans, Arlon, ingénieur industriel/Master en environnement, responsable qualité dans une entreprise de construction

8. Evelyne Duboc, 58 ans, Waltzing, commerçante, ancienne conseillère communale, membre de Greenpeace et des amis du Tibet

9. Laurent Nsabimana, 44 ans, Arlon, Technicien principal spécialité voie – Infrabel, délégué syndical CGSP, Secrétaire des Amis du Rail Halanzy

10. Dorothée Rodrigues-Torres, 29 ans, Arlon, Ingénieur commercial, frontalière comptable de fonds, Disc Jockey

11. Jean-Marie Heitz, 54 ans, Arlon, éducateur

12. Annie Duroy, 64 ans, Frassem, employée à « Du temps pour soi » (anciennement Maison des femmes)

13. Bruno Robert, 25 ans,Weyler, étudiant en GRH, administrateur fédération des régionales de l’UCL, Co-président écolo j Luxembourg

14, Dominique François, 57 ans, Arlon, dentiste

15. Marc-Thierry Sprockeels, 52 ans, Udange, juriste

16. Stéphanie Saucez, 42 ans, Arlon, employée dans un cabinet dentaire, membre de Greenpeace et Natagora

17. Jean-Marc Pirard, 47 ans, Arlon, travailleur frontalier

18. Claire Godelaine, 63 ans, Heinsch, préretraitée Aide et soins à domicile (ASD)

19. Daniel Gillard, 45 ans, Arlon, entrepreneur

20. Paola Tamieto – Verhelpen, 51 ans, Toernich, employée

21. Max Massaev, 49 ans, Sampont, Ingénieur en mécanique, chauffeur pour une société de déménagement

22. Colette Lambert, 44 ans, Arlon, fonctionnaire provinciale, membre d’Amnesty International

23. Clément Steffen, 20 ans, Guirsch, étudiant en cinéma, membre du groupe SummerSlam

24. Rosemarie Verhelst, 60 ans, Toernich, enseignante

25. Michel Rousselle, 62 ans, Arlon, employé de banque retraité

26. Cécile Gérard, 29 ans, Sesselich, conseillère communication et graphiste

27. Christian Hallet, 56 ans, Guirsch, directeur d’école, premier conseiller communal Écolo à Arlon

28. Brigitte Pétré, 44 ans, Frassem, indépendante, conseillère provinciale

29. Jean-Marie Lambert, 53 ans, Udange, forestier, conseiller communal

Publicités
28 juin 2012

Ecolo Arlon, en toute sérénité – La Meuse 28/06

La locale arlonaise d’Ecolo est arrivée à l’âge de la maturité. En témoigne sa liste pour le prochain scrutin communal. Premier indice, sa confection s’est déroulée en toute sérénité, et elle a d’ailleurs été approuvée à l’unanimité par les militants locaux. Second élément : Ecolo dévoile tôt ses candidats. Cela n’a pas toujours été le cas. “La liste était prête, il n’y avait pas de raison d’attendre plus longtemps ”, souligne Romain Gaudron, qui sera en première position. “Le programme est lui aussi très avancé. Restent la mise en forme et l’approbation des membres. ”Et cette fois, Ecolo a eu le luxe de faire des choix pour constituer la liste la plus cohérente et la plus forte possible. “C’est vrai, il y a plus de candidats que les 29 places disponibles. ”

Enfin, dernier indice, sur le fond, on constate aussi que les Verts ont pris de la bouteille. Les 29 candidats sont autant de reflets de ceux et celles qui font Arlon. On y trouve un jeune candidat (20ans) mais aussi un plus âgé (67 ans) ; des employés de banque et des indépendants ; des enseignants et des ouvriers…“L’équilibre ville-village est aussi parfaitement respecté ”, précise encore Romain Gaudron. Une tête de liste qui, au-delà, se félicite aussi de la belle dynamique de la locale arlonaise. Qui compte plus d’une centaine de membres et de sympathisants. Un record. Cela aura toute son importance à l’approche du scrutin car “la liste pourra s’appuyer sur cette équipe ”. Du coup, on fait preuve d’une légitime ambition. C’est-à-dire décrocher quatre sièges. Et, après réflexion, répondre éventuellement à une invitation à gérer concrètement Arlon et ses villages. Si ce n’est pas un appel du pied cela y ressemble bien.

Les candidats de la liste Ecolo à Arlon

Voici la liste Ecolo qui sera présentée aux Arlonais lors du scrutin du 14 octobre prochain. Environ60 % des candidats sont des nouveaux venus en politique. 1. Romain Gaudron. 2. Françoise Burnet. 3. Marc Antoine. 4. Isabelle Champluvier. 5. Jérôme Goedert. 6. Sylvie Grawez. 7. Morad Laqlii .8 .Evelyne Duboc. 9. Laurent Nsabimana. 10. Dorothée Rodrigues-Torres. 11. Jean-Marie Heitz. 12. Annie Duroy. 13. Bruno Robert. 14. Dominique François. 15. Marc-Thierry Sprockeels.16. Stéphanie Saucez. 17. Jean-Marc Pirard. 18. Claire Godelaine. 19. Daniel Gillard. 20. Paola Tamieto-Verhelpen. 21. Max Massaev. 22. Colette lambert. 23. Clément Steffen. 24. Rosemarie Verhelst. 25. Michel Rousselle. 26. Cécile Gérard. 27. Christian Hallet. 28. Brigitte Petré. 29. Jean-Marie Lambert

15 juin 2012

Écolo se voit comme la force tranquille- L’Avenir 13/06

Écolo Arlon a dévoilé son programme hier mardi. Pour sa liste complète, ce sera à la fin du mois, après sa validation par les militants.

 Si Écolo Arlon ne présentera sa liste de 29 candidats pour les prochaines élections communales qu’à la fin du mois, après sa prochaine assemblée générale, le parti vert a dévoilé, hier mardi, un peu plus d’éléments sur ses contours et son programme.

  « Diversité », c’est le terme employé par les deux têtes de liste, Romain Gaudron et Françoise Burnet, pour décrire l’ensemble de leurs candidats. Diversité géographique, avec 50 % de candidats issus de la ville et, donc, 50 % des villages. Diversité d’âges, avec 8 candidats de moins de 35 ans et 6 retraités. Diversité de genres, avec 14 femmes. Diversité de professions, avec des indépendants, un forestier et des personnes issues du monde culturel, des services aux personnes, etc. Et diversité d’engagements, avec des candidats venant de différents syndicats, d’Oxfam, du monde sportif, de cercles étudiants, etc.

 « Écolo Arlon n’a jamais compté autant de membres et sympathisants, une centaine, qu’aujourd’hui », assure Romain Gaudron, avant d’ajouter que son parti « se positionne clairement comme la force tranquille du paysage politique arlonais ». On sait déjà également que les noms des conseillers sortants, Jean-Marie

Lambert (en dernière position) et Isabelle Champluvier seront à nouveau de la partie, tout comme l’une des têtes de liste provinciales, Brigitte Pétré.

 Non à Sterpenich, oui aux investisseurs verts

 Au niveau du programme, les Verts l’ont façonné autour de quatre priorités : Arlon commune créatrice d’emploi, Arlon commune où il fait bon vivre, Arlon une commune qui s’engage dans des choix énergétiques durables et Arlon commune gérée en toute transparence et à l’écoute des citoyens.

 Pour la création d’emploi local, Écolo Arlon propose, notamment, la mise en place d’une «ressourcerie» et de différents services aux personnes, tels l’organisation d’une collecte des déchets à domicile pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer.

 Les Verts veulent également insuffler un nouveau dynamisme dans le centre-ville, construit notamment autour du développement de commerces de proximité, mais aussi par la promotion de logements de qualité et l’accès à des services. C’est « non », pour eux, au projet de Sterpenich mais « oui » à la venue d’entreprises vertes.

 Pour le « bon vivre », Écolo mise sur une police de proximité, le développement de la prévention, l’aménagement d’espaces sécurisants (tels des lieux de rencontre intergénérationnels et interculturels) et l’ouverture du parc du palais provincial en journée.

 Au niveau des choix énergétiques durables, le parti désire réaliser un bilan énergétique communal global, propose d’installer des panneaux solaires et photovoltaïques sur les toitures des bâtiments publics en copropriété avec les citoyens et d’agir en faveur d’une participation publique et citoyenne dans les parcs éoliens.

 Finalement, Écolo souhaite encore mettre en place une politique participative et à l’écoute des citoyens ainsi qu’une gestion rigoureuse et transparente de la dette (100millions d’euros) de la Ville.

 Bertrand NICOLAS

15 juin 2012

Ecolo sort clairement du bois pour octobre – Le Soir 13/06

Après le cdH, le MR et le PS, ce dernier ayant déjà dévoilé ses noms, voilà Ecolo-Arlon qui sort du bois des communales. La liste des 29 noms n’est pas encore connue – elle sera avalisée par les militants fin juin –, mais les grandes lignes du programme sont ficelées, dans l’attente des dernières réunions citoyennes qui permettent de sentir ce que les Arlonais souhaitent. Outre ces soirées organisées depuis deux ans, les enquêtes sur les déchets et la mobilité-aménagement du territoire ont reçu plus de 400 répondants.

 Ceci dit, côté noms, c’est Romain Gaudron qui emmènera les Verts, suivi de FrançoiseBurnet. L’actuel conseiller, Jean-Marie Lambert la terminera et les conseillères communales et provinciales Isabelle Champluvier et Brigitte Petré seront aussi de la partie. Pour le reste, Ecolo mise sur la diversité (ville-villages, âges, 15hommes-14femmes, profession, engagements divers).Ecolo Arlon n’a jamais compté autant de membres et sympathisants , note Jean-Marie Lambert.

 L’objectif est d’obtenir au moins un siège de plus qu’en 2006, et revenir aux trois élus, minimum, de 2000. On évaluera alors pour envisager des possibilités d’alliance car c’est dans une majorité qu’on peut faire du concret , note de son côté Romain Gaudron.

 Le programme sera construit autour de quatre priorités: Arlon commune créatrice d’emplois (Ecolo pense à une ressourcerieet à des services aux personnes, mais aussi développer des entreprises vertes en périphérie, ou bien encore à la promotion du commerce en centre-ville), Arlon où il fait bon vivre, Arlon qui s’engage dans des énergies durables et Arlon gérée en transparence et rigueur, la dette étant sans commune mesure avec d’autres villes wallonnes . Voilà de beaux sujets de débats…

 Jean-Luc Bodeux

8 juin 2012

« Respecter le peuple tibétain » – L’Avenir 08/06

Ecolo Arlon, par la voix de Romain Gaudron, tête de liste aux communales d’octobre, a aussi réagi à la visite de l’ambassadeur de Chine : « Cet accueil pose question, vu le traitement réservé par la Chine au peuple tibétain depuis le mouvement de protestation du 10 mars 1959. Écolo Arlon demande aux autorités communales, d’appeler la république de Chine à concrétiser la relance du processus de dialogue entre les deux parties. » La stabilité à long terme au Tibet ne sera atteinte qu’à travers le respect des droits de l’homme et non par le recours à l’intimidation et à la force. Il faut condamner avec fermeté la répression menée par le gouvernement chinois, ainsi que la répression des libertés d’expression, de religion et d’association qui s’est amplifiée au Tibet depuis lors. » Enfin, Écolo tient à apporter son soutien à l’association ‘‘Les Amis du Tibet Arlon’’, dans son action pour le respect du peuple tibétain. »

%d blogueurs aiment cette page :