Les Epis lorrains ont besoin d’un second souffle – Le Soir 25/04

Voilà un an, l’Epi lorrain était lancé officiellement en Gaume pour permettre d’acheter dans des commerces de proximité, fermes, boucheries, cafés, librairie, menuiserie, magasin de jouets, etc. L’idée avait été initiée par Françoise Urbain au départ de l’ASBL Solidairement qui a repris voici quelques années l’épicerie de Meix-devant-Virton, et qui est par ailleurs une initiatrice de l’ASBL Les Grosses Légumes. Dix mois plus tard, les billets en épi (d’une valeur de 1, 5, 10, 20 et 50 épis, un épi valant un euro) circulent en continu, mais sans doute trop discrètement. Une cinquantaine de commerces l’acceptent, de Virton à Florenville en passant par Arlon, Chiny et Gérouville. Et même Avioth, en France voisine. « On essaye d’une part de se faire connaître par plus d’utilisateurs potentiels, et d’intensifier auprès d’eux le réflexe épi, commente Julie Flauder, co-présidente de l’ASBL L’Epi lorrain. Car les gens sont intéressés, mais ils n’ont pas le déclic naturel d’utiliser l’épi.D’autre part, il faut renforcer le réseau de commerçants. Il y a de la demande mais on fonctionne uniquement avec quelques bénévoles et c’est assez lourd. On espère trouver une solution d’ici peu pour avoir un soutien plus permanent qui permettrait de développer le système. » Un système qui vise à renforcer l’économie locale, ce qui est plutôt positif dans la conjoncture actuelle.

 C’est un peu dans ce sens que le conseiller Ecolo Romain Gaudron interpellera le collège communal d’Arlon, ce vendredi soir. « L’Epi lorrain, dit-il, soutenu par la Province qui a imprimé les 10.000 premiers billets, a été initié d’abord dans la région de Virton. Le projet s’étend désormais sur Arlon, six commerces en font partie (NDLR :J-Paul Laurent horticulteur, La Lettre Ecarlate, Du Tiers et du Quart, Knopes, Barnichèvre, Le comptoir de la Cigogne à Toernich) et la dynamique va s’enclencher peu à peu. Le soutien du collège permettrait de faciliter son développement à Arlon. » Il regrette dès lors que le collège n’ait pas répondu à la sollicitation de l’ASBL et propose que la Ville verse la prime de fréquentation du parc à conteneurs en épis. « Soit 53.000 euros prévus au budget 2013, une somme importante qui pourrait être injectée dans l’économie locale. » Une bonne idée en soi. Réponse au conseil communal…

 J.-L.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :