La rue Netzer bientôt réaménagée – L’Avenir 28/10

La rue Netzer reliftée et de nouveaux parkings en face de l’hôtel de villeétaient au menu d’un conseil communal kilométrique, à Arlon vendredi soir.

eeeCinq heures trente de conseil marathon, vendredi soir : le citoyen arlonais est sorti à minuit trente. Avec 60 points aussi différents que la passation d’un marché public pour l’achat d’écorces que les millions d’euros de budget du CPAS. Une flopée de présentations par des auteurs de projets pour améliorer le quotidien. On commence par la rue Nezter. Elle sera bientôt complètement reliftée dans sa seconde partie. Un trottoir plus large le long de l’Institut Notre-Dame (INDA). Deux « kiss and drive » pour déposer les enfants à l’approche de l’école, une voie unique pour sécuriser cet axe essentiel du ring. On a pensé aux vélos. Autre modification essentielle : l’apparition de feux aux abords de l’école.

La proposition d’élargissement de l’escalier à la hauteur du passage pour piétons n’aura finalement pas été retenue : une sorte d’amphithéâtre. L’échevin Jean-Marie Triffaux (PS), qui découvrait celui-ci, n’a pas envie qu’on démonte ces gradins un jour si un projet immobilier voyait le jour. Son voisin de banc, l’échevin André Perpète (PS), relaie le propos : il y verrait même un argument juridique dans le contexte difficile avec la Société QParks. L’Écolo Romain Gaudron et le MR Xavier Kroël trouvent que ce débat fait brouillon au sein du collège.

L’échevin André Balon (cdH) explique que le projet a évolué dans les derniers jours. Pour lui, le temps presse si on ne veut pas perdre les subsides pour l’aménagement de la voirie et faire avancer des rénovations dans la Grand-rue. Le conseiller Raymond Biren (cdH) rappelle que cet endroit fait partie d’un autre marché d’architectes pour la rénovation du parc. Le bourgmestre Vincent Magnus (cdH) propose de retirer la modification. Les travaux de la rue Netzer sont votés à l’unanimité : 150 jours ouvrables de chantier !

Une soixantaine de parkings en face à l’hôtel de ville Un autre dossier devrait faciliter la vie des clients dans le centre-ville. La Ville d’Arlon a obtenu 117 000 € de subsides afin de démolir la zone de l’ancien commissariat de police. Une soixantaine de parkings empierrés seront créés dans le courant 2014. Une série de maisons seront abattues du côté de la BNP. Les travaux dureront 40 jours. Estimation : 313 543 €.

Fin de soirée où l’on bâillait, mais le conseil devait donner son avis sur le plan éolien. Le principe que défend la Ville : les mettre le long de l’autoroute. Ce sera le cas près d’Ikea (3 éoliennes) et aussi dans une zone proche de la commune de Messancy (1 sur Arlon, 5 Messancy) pour des permis déjà délivrés. Écolo s’abstient car le conseiller Gaudron aurait voulu « que cette zone soit moins restrictive », en particulier à Sterpenich.

 Interlux : de l’électricité dans l’air

 Le conseil communal a décidé d’approuver l’intégration d’Interlux dans un projet de fusion des gestionnaires réseaux de distribution en une intercommunale unique « ORES ASSETS ». Un débat qui a lieu dans les conseils communaux. Une histoire de gros sous. La Commune suit le conseiller Guy Schuster (PS) puis l’échevin Balon (cdH), qui souhaitent une motion pour garantir une péréquation tarifaire. C’est que le Luxembourgeois paie déjà plus à l’heure actuelle. Alexandre Larmoyer, conseiller

MR, distribue un document en ce sens. Romain Gaudron et le groupe Écolo votent contre. Pour M. Gaudron, c’est le point le plus important de la législature et il dit ne pas se bercer d’illusion quant au réalisme de ce mécanisme de mutualisation des prix.

 Arlon, ville équitable

 L’échevin Kamal Mitri (cdH) souhaite que la Ville d’Arlon obtienne le label « Commune commerce équitable ». Le premier des six critères a été voté : celui d’un passage en séance publique prônant le « Fare trade ». La Ville s’engage à promouvoir ce juste échange commercial : les commerces et Horeca sont invités à rentrer dans le système.

 L’accès à un logement décent, « une priorité »

 L’échevin André Perpète (PS) a présenté la déclaration de politique générale en matière de logement. « L’accès à des logements décents est une priorité ». La Ville souhaite créer des logements d’insertion. Six semblent une étape réaliste. Elle envisage d’acheter et de réhabiliter plus de 70 logements. Si tout n’est pas pour aujourd’hui, des partenariats publics/privés sont à l’étude, ainsi que la lutte contre à la fraude. Écolo souscrit, mais voudrait plus de concret. Le conseiller Matthieu Sainlez (cdH) propose de revenir avec un partenariat intergénérationnel lors d’un prochain conseil.

 Des taxes discutées

 Le MR s’est abstenu sur les taxes sur les enseignes lumineuses et Écolo trouve discriminatoire le système de calcul des taxes pour l’enlèvement des déchets.

 ■ J .-J.G.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :