Archive for décembre, 2013

25 décembre 2013

Chèques-commerce : une façon d’acheter en ville, et une idée de cadeau – Le Soir 28/11

Le commerce du centre-ville connaît quelques difficultés mais il y a aussi du dynamisme. Et nous avons décidé de le soutenir encore plus », dixit le bourgmestre d’Arlon Vincent Magnus.

Difficultés… C’est peu dire quand on parle avec certains commerçants, et quand on voit le nombre de vitrines vides. Le mal est là, ce n’est pas nouveau.

Et il est malheureusement bien ancré. Mais il faut positiver et en tout cas soutenir le centre-ville.

C’est dans ce sens que le piétonnier sera de nouveau ouvert à la circulation automobile (en zone 20) durant cet hiver, dès lundi prochain. On pourra au printemps en tirer certaines conclusions.

Autre initiative : la Ville a décidé d’émettre des chèques-commerce et de transformer la prime de fréquentation du parc à conteneurs, versée jusqu’ici sur le compte bancaire des bénéficiaires, en chèques-commerce.

C’est évidemment le plus gros apport pour ce concept, puisqu’il s’agit d’une somme annuelle d’environ 53.000 euros qui retournera in fine dans les commerces du centre-ville.

Mais il y a d’autres possibilités pour acheter et faire vivre ces chèques. En les offrant comme cadeau (anniversaire, Noël, St-Valentin…), que vous soyez particulier, commerçant (ils peuvent les utiliser aussi comme chèques-cadeau) ou patron d’entreprise (cadeau de fin d’année), association ou club (chèques offerts en tombola).

Ces chèques de 5, 15 et 50 euros, valables un an, peuvent être achetés à l’hôtel de ville aux heures d’ouverture classiques, du lundi au vendredi. Ils seront disponibles dès ce lundi 2 décembre.

80 % des commerçants OK

L’objectif de cette opération est clair : faire vivre les commerces du centre-ville, du moins ceux qui ont accepté d’adhérer au concept. Et là, on peut dire que c’est un succès puisque 80 % d’entre eux ont dit « oui », tous azimuts, du coiffeur au boulanger, du café au restaurant, de la librairie à la pharmacie.

La liste complète desdits commerces peut être consultée sur le site http://www.arloncentreville.be/cheques-commerces ou en scannant le QR-code présent sur les chèques. À noter qu’un sticker spécial sera apposé sur les portes et vitrines des commerces participants.

Pour cette opération, il s’agit d’un partenariat entre la Ville, gestionnaire du système, l’ASBL Arlon Gestion centre-ville qui a financé la conception et l’impression de ces chèques sécurisés, et l’Association des commerçants (Acia) qui va jouer le rôle de sensibilisateur.

Ce système de chèques n’est pas courant en province de Luxembourg puisque seules les entités de Bastogne, et le trio Bertogne-Tenneville-Sainte-Ode, via l’agence de développement local, le pratiquent. À noter aussi qu’à Arlon, la locale Ecolo via Romain Gaudron avait proposé de transformer la prime parc à conteneurs en « épis lorrains », une monnaie locale qui vise, elle, à soutenir le commerce de proximité régional, mais pas uniquement arlonais.

La majorité lui a préféré des chèques-commerce.

 JEAN-LUC BODEUX

Publicités
14 décembre 2013

Remarques du groupe Ecolo à propos du Budget 2014

Budget ordinaire :

 – Nous constatons une fois de plus l’augmentation du coût de la gestion des déchets pour les citoyens arlonais (2.664.391,00 € soit une augmentation soit une augmentation de 125.000 € par rapport au budget 2013).

 Or, pour Ecolo une telle augmentation n’est pas une fatalité. Celle-ci est due au fait que la partie fixe (redevance)  de la tarification du coût-vérité représente plus de 90 % de la facturation aux citoyens. De plus la tarification actuellement appliquée par la ville d’Arlon est injuste pour les familles produisant moins de déchets (voir notre enquête de l’année dernière). Nous constatons que les communes ou la partie variable est plus élevées produisent moins de déchets et donc un coût moindre pour les citoyens.

 –  Les prévisions budgétaires sont très faibles concernant l’enrôlement de la taxe sur les immeubles inoccupés à peine l’équivalent de 2/3 immeubles. Ecolo plaide pour le développement d’une véritable stratégie communale afin de lutter contre la spéculation d’une poignée de propriétaires ayant un impact non négligeable sur le coût de l’immobilier dans notre commune.

 – Le groupe regrette que le budget ne permette pas d’évaluer l’impact des dépenses du centre d’appel 1733 (qui apporte un service de qualité)   sur le budget des pompiers de notre commune. Il nous semble nécessaire de pouvoir évaluer ces dépenses afin d’éventuellement interpeller le gouvernement fédéral en cas de déséquilibre entre les recettes et les dépenses.

 –  Ecolo est favorable à  la décision de soutenir (contrairement aux deux dernières années) l’ASBL Promemploi qui propose une solution de garde aux parents dont les enfants sont malades ou bien un moment de répit pour les parents dont un enfant souffre d’un handicap. Cependant, plutôt qu’un subside de 1.000 € le groupe Ecolo défend la mise en place d’une convention entre la commune et l’association. Cette solution à peine plus couteuse (un budget de 2.500 € sur base des activités en 2012 de l’association) permettrait d’une  part à la commune d’être un véritable partenaire de l’association et d’autre part apporterait un avantage financier  aux familles arlonaises faisant appel au service, à savoir la prise en charges du forfait de 5 € pour les frais de déplacement.

 Budget extraordinaire :

 – Ecolo souligne l’effort porté par divers investissements  visant la réduction des dépenses énergétiques des bâtiments communaux.

 – Ecolo regrette le manque d’ambitions du budget extraordinaire. Pour rendre ce budget plus ambitieux tout en respectant les nouvelles limites aux investissements fixés par la Région, Ecolo Arlon propose d’intégrer au budget 2014 3 priorités :

 

  • L’actualisation du plan communal de mobilité

La non présence de ce point est d’autant plus étonnante  que la majorité a exposé il y a quelques mois sont souhait de développer la mobilité douce entre autres avec le projet ville zone 30. Il est temps de passer de la parole aux actes.

 

  • Investir dans le projet éolien citoyen qui se concrétise à Arlon

 Le projet de la coopérative Vents du Sud de mettre en place une éolienne citoyenne dans le futur parc de Sterpenich va se concrétiser l’année prochaine. Or, actuellement Arlon n’a pas encore investit dans ce projet qui vise à se réapproprier localement les sources d’énergies renouvelables, contrairement à la commune de Messancy qui a investit dans ce projet. Ecolo regrette que la ville d’Arlon n’a pas fait un tel choix favorable pour l’environnement mais également pour les finances communales vu le rendement d’un tel projet.

 Si une participation financière importante dans le projet n’est plus envisageable, Ecolo souhaite cependant que la commune montre son soutient à cette initiative en investissant un euro symbolique par habitant en parts dans la coopérative Vents du Sud. Nous insistons sur le fait qu’un tel choix ne peut être reporté à un exercice ultérieur vu la concrétisation du projet en 2014.

 

  • Concrétiser le redéploiement de l’ancien Palais de justice en espace culturel et associatif

 Un tel projet demande du temps pour être concrétiser intelligemment en tenant compte des attentes et besoins d’éventuels futurs utilisateurs de cet espace. Ecolo regrette que la réflexion du Collège est actuellement au point 0 à ce sujet. Il est temps de passer à la vitesse supérieure et de programmer les premières phases d’investissement de ce projet. Se lance au plus vite tout en phasant les travaux est nécessaire d’autant plus que les limites dans les investissements, fixées par la Région Wallonne, ne permettront pas d’envisager l’ensemble  des travaux sur une seule année.

 

13 décembre 2013

Interpellation relative à la modernisation de la gare d’Arlon

La presse quotidienne du 20 novembre dernier évoquait le début imminent de travaux de modernisation de la gare d’Arlon.  Ces travaux, d’une durée supérieure à un an et demi, permettront de moderniser une infrastructure dépassée et sous exploitée tout en préservant un bâtiment d’une qualité architecturale rare. Arlon n’aura pas sa gare Calatrava et on peut s’en réjouir !

 Dans un quartier où le commerce rencontre des difficultés certaines, la modernisation de la gare d’Arlon est une opportunité rare afin de dynamiser celui-ci. A ce titre, le choix du groupe SNCB de mettre fin au bail du buffet de la gare, alors que les exploitants étaient disposés à maintenir celui-ci en activité, pose question…

 Selon les affirmations dans la presse du directeur du district Sud-est de la SNCB, un appel d’offres a été lancé pour les surfaces dévolues aux futurs concessions qui sont au nombre de deux avec la possibilité d’une troisième. Pour le groupe Ecolo, le choix de ces concessionnaires est d’une importance cruciale pour l’avenir du quartier de la gare.

 De même, une gare proposant un panel de services à la population serait également porteur pour la gare et ses alentours. Citons, par exemple, l’installation d’un distributeur de billets de banque. A ce sujet, la Ministre Inge Vervotte, en charge à l’époque des Entreprises publiques, précisait en 2011 en réponse à une demande d’explications de la Sénatrice Cécile Thibaut qu’ « un local pour l’installation d’un distributeur est prévu dans le plan de rénovation de la gare d’Arlon. »

 Le collège peut-il préciser si celui-ci aura un droit de regard voir de codécision sur le choix des concessionnaires en gare d’Arlon ?

 De nouveaux services à la clientèle seront-ils proposés à la suite des travaux ?

 Pouvez-vous confirmer l’installation d’un distributeur de billets de banque en gare d’Arlon ? 

 

%d blogueurs aiment cette page :