L’ancien palais de justice en stand-by – L’Avenir 02/12

Le conseil communal s’est penché sur l’ancien palais de justice. Losange ASBL gérera le quotidien. À quand la rénovation ?

 Sans titre 2Il ne faudrait pas que le provisoire devienne définitif. Si l’on ne peut que se réjouir de la poursuite des activités culturelles à l’ancien palais de justice d’Arlon et de la signature d’une convention entre la Ville et l’ASBL Losange, cela montre pourtant qu’on n’est pas encore prêt d’y faire des travaux d’ampleur à l’intérieur. Lors du dernier conseil communal, une petite phrase venue de la majorité a interpellé : « Le partenariat avec Losange se fera pour une période transitoire de 2, 3, 4 ans ». Le propos n’a pas échappé à Alexandre Larmoyer (MR) qui a posé la question de l’agenda pour ce bâtiment exceptionnel.

« Quatre ans ! Quelle est la vision du collège ? » « On avance dans la réflexion. » La réponse du mayeur Magnus s’est voulue prudente et d’ajouter, « peut-être des subsides européens ? » C’est

que l’échevin des Travaux André Balon avait mis les choses au clair auparavant : avec la nouvelle

législation qui plafonne les travaux à l’extraordinaire, il n’y aura pas beaucoup de chantiers ! Faut donc trouver des sous.

Pas de petits sous

La nouvelle convention signée avec Losange y participera. Fini la gratuité. Le bourgmestre a annoncé trois tarifs : gratuité pour tout ce qui touche à la sphère communale : académie, écoles communales, etc. Un tarif préférentiel pour les associations arlonaises et un autre pour les « hors Arlon ».

On parle de 150 € par jour pour les locaux, 250 € pour les autres. Avec une déclinaison de tarifs pour le tout ou une partie des lieux. L’écolo Romain Gaudron regrette : « Je ne voudrais pas que les associations se désintéressent de ce lieu. » Il souhaite réfléchir à tous ces tarifs de façon moins urgente.

L’échevin Jean-Marie Triffaux explique qu’il faut quand même que cela ne coûte pas à Losange.

Un agent communal sera mis à la disposition de l’ASBL afin de gérer le quotidien et M. Triffaux d’insister « qu’il ne faudrait surtout que le bâtiment reste vide. »

On lit dans le document de l’ordre du jour que « les activités de Losange se sont déroulées avec entière satisfaction ».

Raymond Biren propose d’évaluer au 30 juin. « Quelle sagesse ! », s’amuse le MR Xavier Kroëll.

Le bourgmestre ne suit pas la proposition écolo de reporter le point invoquant le calendrier du 1er janvier. Seul le groupe des Verts s’abstient.

Chacun est d’accord pour dire que l’endroit culturel qui, au début, ne devait l’être que de façon transitoire durant les travaux de l’Entrepôt, a redonné une vie associative dans le centre : le lieu est quasi occupé de façon permanente.

Le bourgmestre Vincent Magnus profite de l’occasion pour rappeler l’expo sur l’intimité du roi.

 

Jean-Jacques GUIOT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :