Archive for février, 2015

17 février 2015

Ecolo interpelle le Collège communal concernant un arbre remarquable en péril à Callemeyn

Ce dimanche 8 février, Ecolo Arlon a interpellé le Collège communal concernant un arbre remarquable en péril à Callemeyn.

Vous trouverez ci-joint la question. Nous ne manquerons de vous faire part de la réponse du Collège à notre question écrite dès réception de celle-ci.

Nous profitons également de cet article pour inviter tout les arlonais à signer la pétition, disponible en ligne, visant à préserver cet arbre remarquable : https://15427.lapetition.be/

Pour lire la question: 20150209-QE-Callemeyn

Publicités
17 février 2015

La Saint-Valentrain d’Écolo – L’Avenir 14/02/2014

Des chocolats et des tracts attendaient les navetteurs dans de nombreuses gares de la province vendredi. Écolo organisait sa «Saint-Valentrain».

C’est notre manière de dire merci aux navetteurs de prendre le train, de continuer à le prendre », explique Romain Gaudron, d’Écolo. LeCapture chocolat distribué pour cette 14e édition de la SaintValentrain a un goût un peu plus amer avec le nouveau plan de transport de la SNCB. « Le nouveau plan de transport, ici en Luxembourg, pose des soucis. C’est des temps de trajet en plus, des trains supprimés, des difficultés à arriver à l’heure pour les étudiants, au travail pour les travailleurs. On craint que ces horaires mal adaptés soient une première étape vers des suppressions de trains ».

Mantra politique

Les arguments sont connus dans la province, depuis l’entrée en vigueur du nouveau plan de transport, ils sont devenus un mantra politique. Mais depuis presque quinze ans, Écolo se retrouve sur le quai des gares pour militer notamment pour un train rural de qualité. « Nous, on se bat dans les parlements, si les citoyens peuvent continuer à se mobiliser,et bien tous ensemble, on ne lâche pas et on continue à se battre pour un train de qualité ».

Jacqueline Galant, la ministre fédérale de la mobilité (MR) était venue rassurer : « Les changements d’horaires sont dus aux importants travaux sur la ligne 162 et ne découlent pas d’une stratégie de désinvestissement du train rural ».

Pour Romain Gaudron, il faut être plus nuancé que ça. « Il y a d’importants travaux sur la ligne 162 mais d’autres lignes, comme l’Athus-Meuse, ne subit pas spécialement de travaux et où les changements d’horaire sont problématiques. Quand on voit que rien qu’à Messancy, il y a 80 abonnements scolaires et qu’on met en place un horaire qui ne tient pas compte des horaires scolaires à Arlon, ça pose question. Ici, on ne voit rien de positif avec ce plan de transport ! »

Des usagers plus nuancés Sur le quai vendredi matin, les navetteurs sont plus nuancés. « Un petit temps d’adaptation mais aucun problème ». Pour certains usagers, le nouveau plan de transport est mal vécu : « Je travaille tard. Le soir, je n’ai plus de train. Je n’ai pas de permis. Désormais, je prends le bus », explique une travailleuse transfrontalière. Une dame passe en courant : « Là, je dois foncer car si je le rate, avec les nouveaux horaires, je dois attendre le prochain plus longtemps. En plus, le trajet prend plus de temps ! ».

D’autres personnes ont le sourire : « Pour moi, c’est génial, je peux dormir un peu plus longtemps. J’ai moins de temps à attendre pour mon bus ». Les opinions des usagers sont donc très diversifiées même en province de Luxembourg. Et pour tous les usagers qui souhaitent témoigner de leur quotidien, Écolo lance le hashtag #j’aimemontrainrural.

Anaïs STAS

3 février 2015

« Arlon hors TTIP » : Ecolo veut passer à l’heure de vérité

Après la pétition réunissant plus d’un million d’Européens contre le TTIP, après les études montrant que le TTIP entraînera une perte d’emplois en Europe, les Verts déposeront une motion pour déclarer Arlon « ville hors TTIP » lors du conseil communal de ce mercredi 4 février.

Depuis 2013, Ecolo est au coeur du combat contre le traité transatlantique, avec le tissu associatif et les citoyens. Après la lettre ouverte au président Obama, des motions ont été déposées dans différentes communes pour les déclarer « villes hors TTIP ». Obtenues en différents endroits de Wallonie et de Bruxelles (Forest, Molenbeek, Tournai, Wanze, Virton, Liège …), il est temps pour Arlon de rejoindre ces villes en résistance.

Pour rappel, le TTIP, ou TAFTA, est le projet de Partenariat transatlantique sur le Commerce et l’Investissement entre l’Union européenne et les Etats-Unis d’Amérique, négocié en secret depuis 2013. Les Verts s’y opposent en raison de la volonté de réduire à néant les normes tarifaires et non-tarifaires. Or ces normes visent à protéger les travailleurs, la santé, l’environnement… Ce traité aura des conséquences directes : des multinationales américaines pourraient ainsi porter plainte contre qui voudrait les empêcher de vendre du poulet lavé à la javel ou d’extraire du gaz de schiste en Europe, malgré nos propres lois.

Les Verts sont convaincus que la seule solution est l’abandon pur et simple de ces négociations. Par conséquent, nous demandons aux élus de la Commune d’Arlon de soutenir la fin des négociations du TTIP.

Aujourd’hui, Ecolo propose de passer à l’épreuve de vérité : les groupes du Conseil Communal soutiennent-ils un traité défavorable aux conditions de vie et de travail des citoyens : oui ou non ? En votant pour l’arrêt des négociations, Arlon raffermira le vent de contestation citoyenne qui a réuni plus d’un million de signatures !

%d blogueurs aiment cette page :