Archive for juin, 2015

21 juin 2015

Marche pour le maintien de l’hôpital d’Arlon du 20/06/2015: Mon intervention pour le groupe Ecolo

10387647_1630933063817680_4800492659282680257_n

Chères Arlonaises, Chers Arlonais,
Chers patients de l’hôpital d’Arlon,
Chers membres du personnel de Vivalia,

Je tiens tout d’abord à vous féliciter pour votre mobilisation citoyenne. Celle-ci montre à quel point nous restons déterminés à faire rebrousser chemin le Conseil d’Administration de Vivalia.
En septembre 2013, nous étions déjà, tous ensembles, réunis sur cette place et je vous exprimais, à coup de « faut-il », tout mon scepticisme vis-à-vis du plan vivalia 2025.
Malheureusement, 20 mois plus tard, force est de constater que le CA de Vivalia persiste dans son projet d’hôpital unique, véritable Mammouth désorienté.
Mammouth d’une part par sa taille, plus de 600 lits alors que tout les spécialistes annoncent la fermeture de 40% des lits en Belgique dans les 15 prochaines années.
Le mammouth est également désorienté, car développer un hôpital au milieu de nul part sans tenir compte de la mobilité, comment y accéder sans voiture, est vraiment digne du passé !
Ajoutez à cela, l’aspect transfrontalier de notre région complètement négligé dans le plan 2025 alors que les possibilités de se faire soigner dans des infrastructures de pointes au Grand-duché sont bien réelles. Vers quoi allons-nous ? Veut-on vraiment construire une coquille vide ?
Et quelle coquille vide … un caprice à pas moins de 360 millions rien que pour l’infrastructure.
Si même les subsides promis se confirment. Et j’insiste sur le mot promis vu qu’aucune garantie n’est actuellement confirmée, contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire. il restera au minimum 120 millions d’euros à financer par les associés de Vivalia (communes et province) et donc par nous tous. C’est pour nous inconcevable !
La majorité provinciale PS-cdH a bien essayé de nous faire croire qu’il n’y avait pas d’alternative à Vivalia 2025.
Et pourtant, le rapport du KCE sur le financement des hôpitaux et les réformes en cours de la Ministre de la santé ne reflète pas une telle affirmation ;
Et pourtant, le professeur De Wever, éminence dans la gestion hospitalière, a bien proposé un plan alternatif crédible ;
Et pourtant l’expert Monsieur Godin, spécialiste du financement des hôpitaux, proche de la Ministre de la santé a bien dit aux Luxembourgeois que le plan alternatif peut fonctionner.
Il est temps, que l’on en finisse de faire peut aux gens à coups de ce sera vivalia 2025 ou rien d’autres. L’avenir des soins de santés en province de Luxembourg mérité bien mieux que ce simplisme.
La véritable question que nous devons nous poser aujourd’hui, c’est « Quel modèle de soins de santé voulons-nous demain pour nous et nos enfants? »
Vous l’avez compris, je ne m’inscris pas dans la guerre des kilomètres. Cette petite guéguerre politicienne qui consiste à vouloir acquérir le nouvel hôpital, le nouveau « joujou » le plus près de chez soi.
Cette posture est d’autant plus regrettable qu’il y a a peine plus de 5 ans les « accords de Savy », regroupait dans le consensus l’ensemble des partis de la province pour développer un projet basé sur la complémentarité des sites hospitaliers.
Mais jamais, jamais la majorité provinciale n’a fait le nécessaire, n’a pris ses responsabilités politiques, pour faire vivre ce projet.
Alors oui, Il est aujourd’hui temps, grand temps de déterminer le modèle de santé que nous voulons demain en Luxembourg.
Je terminerai donc par un message à l’attention des membres du CA de Vivalia. Ne vous laissez pas dicter votre vote par les ordres venus d’Hotton ou la sainte-parole de Bastogne.
Posez-vous la question, est-il vraiment nécessaire de gaspiller plus de 200 millions ?
N’est-il pas préférable d’utiliser cet argent pour former plus de médecins et en octroyant plus de numéros INAMI ?
N’est-il pas préférable d’investir dans des mesures pour attirer ces médecins dans notre province ?
N’est-il pas préférable de développer en parallèle des hôpitaux existants des structures de revalidation dans notre province pour y accueillir nos proches ?

Pour Ecolo Arlon, notre choix est fait depuis longtemps, nous voulons des soins de qualité et de de proximité. Et ceci passera par le maintien et le développement de l’hôpital d’Arlon !

Publicités
19 juin 2015

SNCB : Arlon se réjouit, les gares rurales pleurent !

Aujourd’hui, la ministre Jacqueline Galant et l’Administrateur délégué de la SNCB, Jo Cornu, inaugurent la gare d’Arlon dont la rénovation vient de toucher à sa finEcolo Luxembourg se félicite de l’arrivée à son terme de ce beau projet qui donne une nouvelle jeunesse au bâtiment ferroviaire et ancre la SNCB dans la ville.

Cependant, au moment où Arlon se réjouit, plusieurs guichets moins fréquentés de la province ferment leurs portes. D’ici quelques jours, ce sera Vielsalm; Bomal et Hotton viennent de fermer; l’an prochain ce sera au tour de Gouvy et Bertrix…

Pourtant, selon les comptages de la SNCB elle même, ce sont tout de même près de 420 personnes qui y prennent le train.

A court terme, il risque bien de ne rester que trois gares ouvertes en Luxembourg.

Les guichets seront remplacés par des automates. Rappelons que ceux-ci posent des difficultés réelles à certains voyageurs et ne vendent pas toute la gamme des billets (les cartes campus, des actions telles que le Summer Ticket ou le Billet Shopping ni les réductions spéciales, notamment pour les militaires)… Pire, la fermeture du guichet, c’est un « service » déshumanisé. C’est aussi et surtout l’impossibilité pour le voyageur de bénéficier d’un minimum de confort en cas de mauvais temps pour attendre le train ou une correspondance.

Ecolo Luxembourg s’élève contre la politique de désinvestissement à l’oeuvre au sein de la SNCB. Même dans la gare rénovée d’Arlon, le personnel est réduit. Ainsi, le dimanche après-midi, alors que les étudiants reprennent le chemin de l’université, un seul employé ne peut répondre à toutes les demandes.

Ecolo Luxembourg veut profiter de cet événement pour dénoncer une nouvelle fois la logique d’économie et la détérioration du service au voyageur rural menée de concert par la SNCB et le gouvernement fédéral.

18 juin 2015

La première éolienne citoyenne du Luxembourg inaugurée à Sterpenich

P6071854 lightElle tourne déjà depuis quelques semaines le long de la E411, juste avant la sortie Sterpenich, mais ce 7 juin une grande fête populaire s’est tenue pour célébrer l’aboutissement de ce travail titanesque qui aura duré plus de 3 ans et aura vu les 33 coopérateurs fondateurs devenir plus de 400 aujourd’hui!

Il y a encore de la place pour tout le monde, alors n’hésitez pas à rejoindre cette démarche qui allie économie, environnement et social et démontre de manière magistrale que les alternatives à notre système malade existent.

Toutes les informations sur ventsdusud.be

%d blogueurs aiment cette page :