Posts tagged ‘arlon’

29 janvier 2016

Accident nucléaire à Cattenom ? Des capsules d’iode à Steinfort mais pas à Arlon -L’Avenir 28/01

bee71eb8-c517-11e5-bb5f-c73cdd47d522_original

Les inquiétudes de Romain Gaudron concernant un éventuel accident nucléaire à Cattenom ont été suivies par tous les bancs du conseil.

Au contraire de la majorité des conseils communaux du chef-lieu, celui de mardi soir a permis aux membres du collège et du conseil de rejoindre leurs familles à une heure plus que raisonnable. Les 26 points à l’ordre du jour et les quatre interpellations n’ont suscité ni longs débats, ni polémiques entre majorité et opposition. Au contraire, il y avait un parfum de large consensus sur les sujets abordés.

L’échevin André Balon a présenté les points concernant les travaux. Sa présentation minutieuse des dossiers, tout particulièrement en ce qui concerne les aménagements des voiries à proximité de l’école de Weyler et de l’extension et de la rénovation de celle de Fouches, n’a suscité de la part des conseillers que des questions sur des points de détail.

André Balon a fait même preuve de mansuétude en proposant au conseil de réduire les amendes dues par l’entreprise chargée des travaux de la rue du Rhin à Waltzing, pour les 25 jours de retard par rapport au cahier des charges. «C’est une jeune entreprise qui découvre les arcanes de la loi, a précisé André Balon. Nous sommes en droit de leur infliger une amende de plus de 10 000€, mais je propose de la réduire à 2 500€». Le conseil l’a suivi.

Gaudron n’a pas offert de cadeau à Magnus

À l’issue des points à l’ordre du jour, une des interpellations a été posée par le chef de groupe Écolo, Romain Gaudron. «Je voulais vous offrir un cadeau, Monsieur le bourgmestre. Je me suis rendu dans quatre pharmacies pour acheter une capsule d’iode qui protège les citoyens en cas d’accident nucléaire. Aucune n’a pu m’en fournir.»

Plus sérieusement, l’élu écolo a rappelé que la centrale nucléaire de Cattenom est située à 42 km d’Arlon et qu’elle présente certaines lacunes quant à sa fiabilité. Il a aussi noté que les autorités de la région Alsace-Lorraine et celle du Grand-Duché ont pris d’importantes précautions pour que leurs populations disposent non seulement d’informations expliquant comment réagir en cas d’incident nucléaire, mais d’une distribution systématique à grande échelle de ces capsules d’iode. Il a demandé au collège d’intenter des actions en justice pour exiger la fermeture de la centrale mosellane.

Anne-Catherine Goffinet, qui vient de reprendre la santé dans ses attributions scabinales, a abondé dans le sens de Romain Gaudron. «Comment imaginer que le nuage nucléaire qui s’échapperait en cas d’incident majeur, puisse être nocif dans un rayon de 20 km, comme le préconise un rapport de l’Agence Fédérale Belge pour le Contrôle Nucléaire, mais qu’il ne le soit plus un kilomètre plus loin? On se fout de nous.»

Le collège estime que ce n’est pas le rôle de la Ville de lancer une action judiciaire, qui n’aurait aucune chance d’aboutir. «Mais nous allons écrire au gouvernement fédéral concernant la problématique des capsules d’iode, a poursuivi l’échevine Goffinet. Un habitant de Steinfort dispose de cet iode et est protégé du risque, alors que celui d’Arlon en subira toutes les graves conséquences.»

La conseillère Joëlle Denis, pharmacienne, ajoutera qu’il est impossible pour les pharmaciens de s’approvisionner: «Nos fournisseurs ne disposent pas de ce produit.»

Anne-Catherine Goffinet n’a pas hésité à affirmer que, dans le cas où le fédéral ne bougerait pas, il serait de la responsabilité de la Commune de prendre en charge la distribution des capsules.

 

 

 

Publicités
Étiquettes : , ,
11 mars 2011

Ecolo à la rencontre des citoyens – L’Avenir du Luxembourg 10/03

Ecolo Arlon organise cinq rencontres thématiques « Les citoyens ont la parole ! » de mars à juin 2011.

Lors de ces soirées, un élu et un responsable de la locale inviten0t tous les citoyens à venir partager vos réflexions, coups de gueule, projets et autres idées concernant la thématique abordée. Pour inaugurer ce cycle de rencontres, Jean-Marie Lambert (conseillé communal) et Romain Gaudron (secrétaire politique) vous invitent le mardi 15 mars à 20h00 dans la salle du Café de la Paix, place Léopold à Arlon pour échanger sur le thème enseignement et formation. «Comment préserver les écoles de villages ? Décret inscription dans la commune d’Arlon, même impact qu’à Ucclee?Faut-il revaloriser l’enseignement technique et professionnel dans nos écoles ? Quelle place pour la participation des parents et des élèves dans nos écoles ?…» sont quelques exemples des questions qui pourraient être abordées lors de cette rencontre. Comme le montre ces questions, le débat est ouvert. Ces soirées sont organisées dans un but d’ enrichissement mutuel des participants sur la thématique abordée. Les autres rencontres se dérouleront successivement le 31 mars sur l’aide à la personne (secteur social et médical) au Café le Dalby, le 27 avril sur l’espace de vie (environnement, aménagement du territoire, sécurité et mobilité) au Café de la Paix, le 25 mai sur l’économie (commerce, entreprendre et tourisme) au Café de la Paix et le 28 juin sur les activités personnelles (sport, culture et spiritualité) au Café le Dalby.

0498085044

Étiquettes : ,
5 mars 2011

Mobilisation contre l’AIP

Ce vendredi 4 mars, est marqué par une journée de mobilisation contre l’Accord interprofessionnel (AIP) et pour le maintien de l’indexation des salaires. Dans notre province, plus de 1000 personnes se sont réunies sur la place Léopold à Arlon. Ecolo Luxembourg, était présent pour montrer son soutien au mouvement.

Pour Ecolo, il est de notre responsabilité de rendre cet Accord interprofessionnel plus favorable au monde du travail. Avec Groen, nous allons déposer six amendements aux projets d’arrêtés royaux, soumis au Parlement dans les prochaines semaines. Ceux-ci sont relatés dans l’article suivant : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20110303_003

Étiquettes : ,
18 septembre 2010

« Sus aux dinosaures ! » – Le Soir 18/09

L’invité du samedi : Romain Gaudron

L’ESSENTIEL

Romain Gaudron vient d’être désigné, avec Benoît Klensch, co-président des jeunes Écolo en Luxembourg.

Le garçon a la politique dans les tripes et n’a pas l’intention d’en rester là.

Il se montre ambitieux pour sa ville – Arlon – qu’il verrait bien débarrassée de ses « dinosaures».

Il plaide pour de vrais choix politiques sur la mobilité.

 

Pas de doute, Écolo Luxembourg a trouvé une nouvelle valeur sûre. Un de ceux qui, un jour ou l’autre, sera appelé à remplacer les élus qui filent droit vers la quarantaine. Cette valeur sûre c’est Romain Gaudron, un Arlonais de 23 ans, parfaitement nourri aux deux mamelles qui ont déjà forgé d’autres personnalités vertes : le biberon dogmatique de l’institution Écolo d’une part, le culte du débat et de la contestation propre à la Fédération des étudiants francophones d’autre part. Assistant social, fraîchement diplômé d’un master en gestion des ressources humaines, il s’est frotté à l’électeur pour la première fois en juin dernier. Un succès personnel. Mais une déception pour le parti qui a perdu dans l’aventure les plumes précieuses gagnées l’année précédente. Qu’importe, le garçon n’a pas l’intention de se faire oublier.

 

Juin 2010, première joute électorale, chute d’Écolo. Pas trop déçu ?

Personnellement, je pense avoir bien assuré ma place de second effectif mais c’est vrai que nous avons été déçus puisque nous avons raté le siège tant espéré. Cette expérience m’a conforté dans ma volonté de lancer une dynamique de terrain hors des élections. Je veux aller à contre-courant des politiciens classiques qui restent dans leurs souliers entre deux élections.

 

En 2012, nous aurons les communales et les provinciales. Vous en serez ?

Aux communales, oui.

 

Tête de liste à Arlon ?

Éventuellement mais il y a d’autres personnalités. Je ne ferme en tout cas aucune porte.

 

Avec quelles ambitions pour Écolo ?

L’enjeu pour nous sera de montrer que nous pouvons être porteurs de solutions, donc être crédibles au niveau local. Nous le sommes à Amay et à Louvain-la-Neuve. Nous comptons bien le devenir ailleurs et pourquoi pas en Luxembourg. Nous avons fait 32 % dans la région d’Arlon, aux dernières élections européennes, c’est un fameux réservoir de voix.

 

Un tiers de voix Écolo aux communale d’Arlon, ce serait une révolution…

Sans aller jusque-là, nous voulons dire que l’électeur peut nous faire confiance. Et j’affirme que l’inertie des disinosaures a atteint ses limites !

 

Des « dinosaures » à Arlon ?

Bien sûr. Regardez ce qu’ils font durant la législature actuelle sur Arlon. Ils gèrent l’acquis, le quotidien. La majorité CDH-PS en place n’a aucune vision d’avenir, elle n’a même pas un projet à dix ans !

 

Et vous, votre projet pour Arlon ?

Nous sommes en grande discussion avec nos voisins luxembourgeois de Beckerich. Cette commune  grand-ducale dirigée par les verts peut devenir un modèle pour Arlon sa voisine. Cela suppose une transformation profonde des mentalités. On n’y arrivera pas en six ans. Leur politique verte se décline au niveau de l’environnement bien sûr mais également au niveau social, économique… Ce modèle est la preuve qu’Écolo n’est pas seulement le défenseur des petits oiseaux…

 

Prêts à entrer dans une majorité ?

Pourquoi pas ? Quand on fait de la politique c’est pour participer au pouvoir mais le pouvoir à tout prix n’est pas notre truc.

 

2012 sera aussi un scrutin provincial, intéressé?

Écolo a l’ambition de participer à la réforme du pouvoir provincial initiée d’ailleurs par Emilie Hoyos. Il y a du travail ! Une chose est sûre, il n’y a plus aujourd’hui besoin de 50 conseillers provinciaux. pour faire tourner la province. Et je dis cela très à l’aise puisqu’Écolo risque d’être la première victime d’une réduction du nombre d’élus. Donc, je prône une réforme forte, par conviction. Certaines provinces investissement beaucoup dans l’enseignement supérieur. Pourquoi pas en Luxembourg. Il y a un vrai travail à faire…

 

Un des dadas d’Écolo c’est la mobilité avec, en corollaire, la question de la taxe au km. Qu’en pensez-vous ?

Pour Bruxelles, pas de souci mais ce n’est pas applicable pour les régions rurales.

 

Et comment offrir une vraie alternative à la voiture dans les régions rurales ?

C’est une question de service public. Dans le Hainaut, il faut des sous pour le chômage et on les trouve. Ici,si les besoins prioritaires ont trait à la mobilité, on doit pouvoir les trouver aussi. Tout est une question de choix politique.

 

On dit de vous que vous êtes « la » nouvelle valeur sûre d’Écolo-Luxembourg…

Une chose est claire : j’ai envie de faire de la politique, j’ai ça dans les tripes. Je prendrai la place que je me forgerai mais vous savez les personnalités sont multiples. Cécile Thibaut et Brigitte Pétré sont d’autres excellentes figures d’Écolo-Luxembourg!

 

Propos recueillis par

ERIC BURGRAFF

Communales « Les communales de 2012, c’est un scrutin très important pour nous. La commune, c’est la base de la politique, c’est la gestion de la cité. Si un parti veut être crédible il doit être présent au niveau local comme au niveau européen. Généralement,le message Écolo passe mieux dans le milieu urbain mais c’est une question de personnalité et de dynamique locale. Si nous montrons que nous pouvons être dans la gestion et pas seulement des intégristes de l’environnement alors ce sera porteur pour 2012. »

Fédérales « Le recul national d’Écolo s’explique de deux manières : d’une part, nous avons rarement gagné sur les thématiques institutionnelles; d’autre part, le fait que Di Rupo ait été annoncé Premier-ministrable, a enclenché un transfert de voix vers le PS. »

Hautes écoles « Je maintiens que les fusions des hautes écoles du Luxembourg avec Liège ou Namur aboutiront au déplacement des centres de décision. Je sais que des choses seront garanties sur papier mais qu’en sera-t-il dans quelques années ? On voit que les fusions liégeo-liégeoises aboutissent à la remise en question des implantations décentralisées. Qu’en sera-t-il lorsque les décisions se prendront loin de chez nous ? Je demande une évaluation des fusions récentes avant d’inventer autre chose.

E.B.

Étiquettes :
10 août 2010

Marché à Arlon jeudi 13 mai / Action « Je suis fâché et j’irai voter »

Étiquettes : ,
%d blogueurs aiment cette page :