Posts tagged ‘Saint Valentrain’

14 février 2011

La Saint Valentrain – Vivacité 14/02

Publicités
Étiquettes :
14 février 2011

La SNCB déraille en Luxembourg – L’Avenir du Luxembourg 12-02

La SNCB et ses nombreux retards est pointée du doigt par Écolo en Luxembourg. Nos gares aussi sont passées à la moulinette des Verts.

Persévérants, ils le sont. Depuis onze ans, les écolos du Luxembourg organisent la «Saint-Valentrain ». La dernière opération de sensibilisation des voyageurs avait lieu hier, partout dans la province.

Mais en matière de Saint-Valentin, le petit Cupidon de l’amour n’a pas frappé le coeur des écolos. Porte-drapeau des Verts en Luxembourg, Cécile Thibaut a même parlé hier de « désamour des voyageurs vis-à-vis du rail ».

Pourquoi ces critiques entendues un peu partout à l’égard de la SNCB? À cause des records de mauvaise ponctualité qui ont été atteints en 2010, à cause des suppressions de trains aussi.

«La SNCB a beau avancer des éléments exceptionnels comme l’accident de Buizingen ou la météo catastrophique en décembre, la mauvaise ponctualité la situe bien en dessous des objectifs du contrat de gestion», dénoncent Cécile Thibaut, sénatrice, et Brigitte Pétré, chef de groupe à la Province.

Des propositions

Écolo ne fait pas que protester. Les Verts ont des propositions concrètes pour revitaliser le rail en milieu rural.

– Une cadence suffisante.

Écolo voudrait une meilleure exploitation de la ligne 167 Virton-Arlon le week-end. Il est paradoxal que la SNCB n’offre aucune possibilité de retour vers les universités et les hautes écoles aux étudiants qu’elle a ramenés le vendredi soir à leur domicile. Pour aller de Virton à Arlon, on est contraint de passer par Libramont : plus d’une heure 20.

– De « vraies » correspondances.

Avec la fin des gros travaux au nord de Libramont, les correspondances vers Bertrix-Dinant-Virton sont revenues à la normale, mais à l’exception du noeud de correspondance Marloie-Jemelle, le temps de « correspondance » entre train local et train rapide reste trop long : d’environ 30 minutes. Il y a trop de temps perdu. «C’est ainsi que se vident nos petites gares, Neufchâteau et Habay par exemple », affirme Écolo.

– Adaptation des horaires à la réalité.

Il faudrait aménager les horaires de Liège à Luxembourg en relation avec les horaires de travail au Grand-Duché. Par exemple, dit Écolo, un habitant de Vielsalm ne peut arriver en train à Luxembourg avant 9 h 45! Pour rallier Luxembourg et en revenir selon un horaire adapté, les habitants de Gouvy ou Vielsalm sont obligés de se rendre en voiture à Troisvierges (L).

Gares fermées

Les Verts du Luxembourg ont aussi dressé un inventaire, assez exhaustif, de nos gares. Là aussi, de grosses lacunes sont pointées. «Est-il normal que l’accès aux gares d’Arlon ou Jemelle soit autorisé jusqu’à minuit, alors que Libramont ferme à 21 h30 et Marbehan déjà à 20 h? », demande Cécile Thibaut. Il existe encore des gares comme Bertrix ou Vielsalm où le voyageur n’a accès à aucun sanitaire. Il n’y a pas non plus de sanitaires pour personnes à mobilité réduite à Jemelle, Gouvy, Florenville, Marloie, Bomal, Barvaux et Marbehan », déplore Romain Gaudron. Écolo voudrait relancer le projet de gares «multiservices » initié en 2005 par les ministres Vande Lanotte (fédéral) et Courard (Région). Dans la gare, bâtiment idéal de proximité, les personnes pourraient trouver différents services sur place, comme la Poste, un guichet du SI, un service d’énergie voire une librairie privée.

Dominique ZACHARY

Étiquettes :
14 février 2011

La critique d’Ecolo à la St-Valentrain – Le Soir 12/02

Pour être amoureux du train, il faut beaucoup de bonne volonté ! C’est en substance le message qu’Ecolo-Lux a exprimé ce vendredi sur les quais de diverses gares en Luxembourg, dans le cadre de

sa traditionnelle St-Valentrain. « Tout n’est pas négatif, estime tout de même la sénatrice Cécile Thibaut : la fréquence des relations entre Arlon et Luxembourg, qui passe de 34 en 41. Avec la fin des gros travaux au nord de Libramont, les correspondances vers Bertrix-Virton-Dinant sont revenues normales. Mais il subsiste nombre de problèmes. »

La ponctualité a déjà fait largement débat, comme le manque de places assises aux heures de pointe. Au-delà, Ecolo propose de revitaliser le rail rural.

Cadence. Offrir une fréquence raisonnable en semaine et le week-end, et exploiter la ligne 167 Virton-Arlon durant le week-end. « Il est paradoxal que la SNCB n’offre aucun retour vers les hautes écoles alors qu’elle les a transportés dans l’autre sens le vendredi soir. »

Correspondances. Il manque de vraies correspondances entre trains rapides et locaux. Vu les délais d’attente, les « petites » gares comme Habay et Neufchâteau se vident.

Horaire. Ecolo réclame un aménagement des horaires Liège-Luxembourg en lien avec les heures de travail à Luxembourg.

Confort. Ecolo constate le manque de places aux heures de pointe en semaine et de fréquentation des étudiants. Les verts réclament une liaison hebdomadaire Arlon-Liège via la ligne de l’Ourthe.

Seniors. Le problème de la réduction de tarif reste de mise pour les aînés qui veulent aller d’Arlon ou Marbehan à Bruxelles, en partant avant 9 h.

Accueil dans les gares. De multiples problèmes sont soulevés par l’Arlonais Romain Gaudron: le manque d’exploitation des gares qui pourraient devenir multi-services (Poste, ALE, etc.). Ecolo dénonce aussi la fermeture, en soirée, de gares alors que les trains y circulent encore. Libramont vers 21 h 30-22 h, Marbehan à 20 h. Les usagers sont priés d’attendre dehors ! Idem pour les toilettes, par ailleurs absentes à Bertrix et Vielsalm, ou inaccessibles pour les personnes à mobilité réduite dans bien des gares. Absence de sièges sur les quais, de parking vélos ou autos constituent d’autres revendications non exhaustives…

JEAN-LUC BODEUX

Étiquettes :
13 février 2011

La Saint Valentrain en gare d’Arlon

La Saint-Valentrain rassemble, chaque année, élus et militants Ecolo, aux abords des gares de Wallonie et de Bruxelles, afin d’aller à la rencontre des citoyens et de leur offrir un petit cadeau pour les remercier personnellement de leur démarche positive en faveur de la planète. Alors que prendre le train aujourd’hui est loin d’être un plaisir vu le nombre de retards, d’accidents et d’incidents accumulés par le rail, ce sera également l’occasion de discuter avec les usagers et d’entendre leurs préoccupations.

Ce vendredi 11 février, nous avons distribué 1500 signets en gare d’Arlon . Ces signets véhiculent le message politique qu’Ecolo porte en matière d’amélioration de la qualité, de la sécurité et des services liés au train et au réseau ferroviaire.

Ecolo veut notamment :

– augmenter les moyens consacrés au rail pour un service de qualité, en soutenant aussi le développement des autres transports en commun ;

– tirer les leçons des catastrophes ferroviaires et investir dans la sécurité des voyageurs et du personnel ;

– améliorer fortement la ponctualité ;

– assurer une place assise à tous ;

– investir aussi dans les petites lignes et les petites gares ;

– garantir le confort, la convivialité, la sécurité et l’accessibilité des gares ;

– offrir des tarifs attractifs et clairs.


Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :